Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le sinistre de l'ecriture (extraits)

#66

Ni un ni multiple, ni même ni autre, ni même ni ni, telle serait, à la déconvenance de tous les visages contradictoires, la figure du rejet du sinistre. Etat de crise, ceci, en faire l'aveu quelconque, ou dépecer montrer et démontrer, sans que ne s'établisse...

Lire la suite

#64

La nodosité de la notion et de la fiction, de par son irrésolution essentielle, déporte indéfiniment l'écriture, plus encore que l'écrivain, vers une rupture sans dénouement, où l'écriture s'effondre hors du même et de l'autre, inépui- sablement. La divination...

Lire la suite

#62

Le piétinement ici a un intérieur qui le laisse au dehors. C'est une extase arrêtée. Le piétinement à même le piétinement _ Sysiphe médusé. Ni mort ni vivant. Ni même ni autre. Ni un ni multiple. Nul et sans degré zéro, la nullité annulant la nullité,...

Lire la suite

#60

Il est (n'est pas) sans qui, sans possibilité d'un retour à quoi, ni saut vers l'impossible. Lui faudra-t'il se tenir toujours sous la coupe du Sinistre, sous le non-coups, sans aller, sans retour, n'écrivant rien d'autre que ce piétinement _

Lire la suite

#54

La ponctualité impossible du sinistre, ainsi que son improbable ponctuation ne la perdent pas. Elles la laissent sauve, éperdument virginale.

Lire la suite

#52

En Poésie, le sujet élabore un objet qui l'épanouit et le ruine, sans pour autant que ne devienne un objet définitif.

Lire la suite

#51

En quelque sorte, quoi que bien incertainement, la divination du sinistre, ou l'écrasement indéfini de la notion et de la fiction, ne peut se produire sans exercer une certaine fascination extatique, qui accorde au non lieu, à ce qui n'est corollaire...

Lire la suite

#45

La pensée qui maintient un certain ordre d'évidence, cette pensée virile, dont la puissance est en acte, est la pensée glorieuse toujours capable d'actualiser la distinction de deux tendances générales du langage : la notion et la fiction. Ces deux tendances...

Lire la suite

#43

Un cercle disaient-ils tous, dont le centre est partout et nulle part _ au lieu de dire un centre sans centre_, et qui serait une ligne Se disant, non sans une ultime concentration du moi, ou son essence même, ici évaporée

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 > >>