Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'érotisme de la mémoire 4

(lui-diffère est la démultiplication qui) plusieurs (fait briller) courbes qui déclineraient, telles, parlantes, en son gîte de (l'ensemble de) sciences, lui échappent : rentrante, son impossible omniscience. La coulée sempiternelle de ces prochains qu'elle...

Lire la suite

L'érotisme de la mémoire 3

Inauguré, le plat où le profane brusquement s'assombrit éconduit en son centre un autre sommeil à rêver, décelant la persistante permutation ajoutée à la paroi du geste, avec ce qui le débordant l'abîme, lui divulge sa différence, se montre inexplicablement...

Lire la suite

L'érotisme de la mémoire 2

Débordé, adjacent, qui s'assimile à tout l'espace envahissant de l'expérience vécue en parole, le geste se soumet au contact comme à la contrainte de configurer l'apparition de généreuses locations de pensée desquelles il se dénude et se dévoile jusqu'à...

Lire la suite

L'érotisme de la mémoire 1

Avortement préalable Il engouffre son propre avortement. Se sépare de l'abîme qu'il quitte. A y renaître. Il est le rapprochement qu'il inaugure, dont il tire l'inclination d'opérer le départ du chaos qui l'agit, qu'il réorganise, où il sortira. Il se...

Lire la suite

L'érotisme de la mémoire-avertissement

Le plagiat n'est généralement utilisé qu'à des fins peu honorables. En découvrant le recueil en cours La Mécanique de l'oubli de Mr Samarsky, je fus rapidement frappé par le paradoxe mnésique d'un tel morceau, de son caractère impossible, qu'il a su transfigurer...

Lire la suite

Eluard Surréel

(à Loran) Comment ne pas distinguer dans ce nom l'une des plus grandes ironies de l'exception littéraire? Paul Eluard, archet en place du coeur, ne cesse de découvrir la profonde figure du philanthrope souffrant, dont la douceur, l'amabilité, émaillent...

Lire la suite

Victor Hugo lointain

Victor Hugo _ le nom en impose tant, monument marbré, massif, colossal _, qu'on hésiterait presque à vouloir revisiter plus loin ce qui a fait, depuis longtemps, l'unanimité de tous les littéraires, n'est cette curiosité, dont le verdict, pour qui le...

Lire la suite

Verlaine

Verlaine! _ il y a dans ce nom toute une prédestination qui confine au mystère, infiniment _ axiome même du Verbe. Que dire de plus? Toute la prosodie ne fut plus que suave sensualité. Les enchantements musicaux, dont il tissa tant de soyeuses nuances,...

Lire la suite

Rimbaud libre

Rimbaud est mort dès l'aube, ne point chercher _ Le bateau ivre est un bateau fantôme. Quoique le mat agace les nuages, à déchirer les voiles _ tant de tempêtes passées, et plus que ce roulis indifférent _ Oui, la poésie aura été en avant de l'action,...

Lire la suite

L'ombre maîtresse de Baudelaire

En terre des Fleurs du Mal, rien n'est comparable à la promenade aux bords des démesures, à proximité de la lucidité, selon la mesure maîtrisée, inflexible maîtresse. Ainsi, côtes à côtes, nous partageons cette délicieuse traîtrise qui nous gagne et nous...

Lire la suite

<< < 10 11 12 13 14