L'érotisme de la mémoire 7

Publié le par Eric Valnerbauch


Impuissamment déterré dans ce sauvetage inconstant qui le succède en lui,
le noeud (éclos) est charrié abîmé jusqu'à la nuit accidentée qu'il caresse, en
laquelle il se resserre. Enfoui néanmoins à tous les points de l'audible (car
voici l'impasse vers l'avancement au blanc), vélocement dénoué d'un battement
infini, parfait, translucide _ dilaté il semble affluer depuis un chef d'oeuvre d'univers,
se dresse enfin en sa propre légèreté se vide en infimes élévations transparentes
en fertiles parois gravissant ses propres parois, radieux.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article