L'érotisme de la mémoire 5

Publié le par Eric Valnerbauch


Enfouies, en toute ampleur, sédimentées au prochain, telles, déterrées
à fleur d'invisible, les pures copulations qu'opaque les liés à mesure qu'ils
( mais va avec la glaciation séquentielle du non lieu même) gèlent.
Nappes, agglomérées dans le jour de leur jonction, comme lorsqu'en
tant que
nictation, arrêtées disparaissant au travers des espaces
surpensés, se voient versées les glacis voyants aux icebergs qu'elles
figent, devenues entièrement cette glace qui sans cesse en tout temps
les conserve avec perte,
tues en cette glace qui ne fond pas.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article