L'érotisme de la mémoire 11

Publié le par Eric Valnerbauch


L'obstruction qui avance à l'angle du mystère. Sur l'ouïe. Crachant
rapidement. Ténèbres par delà bien et mal. Ecrites par nul. La démesure
du trouble se taille dans la clarté. Jusqu'à ce que s'obstrue la rive qui
ne cesse pas. Edifié, il réduit en dedans l'élévation vers le simple. Enfoui
dans la mémoire, un bloc charrié dans le haut, une asphixie par moments
qu'il n'égale pas, et ne repose sur rien que l'irrésolution ciel et mer au plus
près des vents. Au repli réunifié, à la source (recommence, elle). S'allège, néanmoins.
Débandades de formes, s'amincissent. Comme une mer enfouie dans la mémoire.
Le ciel s'allège, néanmoins. 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article