_19

Publié le par Eric Valnerbauch

Avant Jean, c'est-à-dire avant "tout", ne reste que ce "est", qui avant tout,

est reliquat sans reste, et dont la tension essentielle nous ouvre l’espace

d’une dynamique intemporelle dont le caractère “miraculeux” tient peut-être

au fait qu’elle est universellement transvasante : oeuvrer, non pas en vue

de glorifier le Soi, mais ce qui oeuvre à travers le Soi, quoi que ce soit (daïmon).

L’Un est multiple, sans que le multiple puisse être réduit à l’identité d’un Un.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
<br /> Bonjour Eric<br /> J'espère que tout va pour le mieux...<br /> <br /> Comme disait Albert Jacquard, l'homme ne se reproduit pas il procrée. Alors que certains vivants se reproduisent à l'identique, créant deux (de même ADN) à partir de Un, nous devons être deux pour<br /> crée Un, troisième et unique... Comme cet Un fabriqué d'une moitié de l'un et d'une moitié de l'une, la "création" est duelle et déchirée entre vide et plein, entre la coupe et l'épée.<br /> <br /> Bises<br /> <br /> <br />
Répondre