#84

Publié le par Eric Valnerbauch

L'immanent sans immanence, ou l'omnirésidence du non lieu, en nulle résidence.

 

Une telle extase le laisse moins comme quelqu'un qui, quelque part, dans

l'Univers, aurait sombré en un trou noir, que comme personne, hors du trou

noir, qui est tout l'Univers.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article