#64

Publié le par Eric Valnerbauch

La nodosité de la notion et de la fiction, de par son irrésolution essentielle,

déporte indéfiniment l'écriture, plus encore que l'écrivain, vers une rupture

sans dénouement, où l'écriture s'effondre hors du même et de l'autre, inépui-

sablement. La divination sinistrée ne se présente pas autrement que comme

l'absence de repos qui ne renvoit ni au même ni à l'autre. Trop tentée alors

d'écrire : exténuée ombrage la vigilante assiduité qui se dissipe; la Nuit multiple

et inconnue est beaucoup trop douce, trop facile. L'épuisement _ ou la défaillance

terminale où s'arrêter sans établir d'arrêt _ indiffère l'épuisé, sans différer l'épuisant

piétinement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article