Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

23

«Ronger est l’un des rares verbes qui puisse se conjuguer par une complète obscurité. » René Char, Aromates Chasseurs, I. Fatale imbrication de jours et d’ombres qui reconduisent indéfectiblement à la Nuit.

Lire la suite

22

A chaque nouvelle ondée, c’est une couronne de poussière, de cendres et de rouille qui t’attend. Ne t’en tiens pas rigueur.

Lire la suite

21

La venue du poète, qui s’est déjà maintes fois faite jour à travers tes obscurs, nonobstant des éclipses dont tu ne songerais plus à traverser les persistances comme si un purgatoire, c’est aujourd’hui un baiser que tu préfères dérober à la sauvette....

Lire la suite

20

Les sentiers d’assiduité et d’effervescence journalières, épisodes d’enthousiasmes natifs aux fronts des feuilles vertes des vergers, nous auront trouvés de moins en moins animés par le citron bleu essentiel, de moins en moins habités par l’espoir souverain...

Lire la suite

19

Fleur noire, fleur blanche, Compagne des nuits noires, Compagne des nuits blanches. Noir. Blanc. Ces interversions de mots nous offrent-elles la figure amicale d‘une distinction foncière? Derrière le visage bouleversé ne semble se tenir aucun changement...

Lire la suite

18

j’ai bu à la fontaine d’innocence, Plongé ma coupe dans l’eau vive et naïve, baigné mes yeux des splendeurs des fleurs blanches, supporté leurs épines, mêlé ma sève aux crues, distillé les poisons, éprouvé les heures sèches, porté le deuil au seuil imperméable...

Lire la suite

17

Immémoriale, fondatrice, Pulvérisée et dévastée, Et récente, cependant, Si récente, Toujours vierge Et déjà violée, A jamais bornée au voile de l’envol immédiat Peut-être, La parole s’annonce et s’énonce, Parmi nous, Entre nous, Et si fragile son ray...

Lire la suite

16

Rien que le bruissement des feuilles nocturnes ou la nuit blanche, et l’allée des jours légendaires où s’étreignent les ifs ; Ô pinceau baigné d’encre de chine, qui du vent où des feuilles décida ton premier frémissement ? D’où tiens-tu cette fleur, dont...

Lire la suite

15

La lumière, il l'a recherchée avec l'éblouissement de l'enthousiasme, l'avidité de l'aveuglement, jusqu'à l'aveuglement. Il la voit_ Elle est sa nuit entière. Ah ses fastes, ses banquets, ses cérémonies, ses astres, ses constellations! Tant de haillons...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>